28 août 2010

Cake aux figues, noisettes et chocolat pralinoise

Pour apprécier les saveurs combinées de la figue fraîche avec la noisette et le chocolat pralinoise , voici un gâteau vite fait. Le craquant des noisettes concassées et des petits grains des figues se retrouve dans cette pâte moelleuse, sucrée par ces ingrédients et non par le sucre.



Ingrédients
  • aucun sucre en poudre ajouté
  • 200 g de farine
  • 150 g beurre
  • 100 g de sucre
  • 3 œufs
  • 150 g de chocolat Pralinoise
  • 6 figues sèches
  • 200 g de pulpe de figues fraiches
  • 60 g de noisettes concassées
  • 1 sachet de levure
  • une pincée de sel

Préchauffer le four à 200°C.
Chemiser un moule à cake.
Ôter la queue des figues. Peler les fruits et bien écraser la pulpe à la fourchette.
Mettre le beurre dans un saladier. Il doit être mou et on doit pouvoir le travailler à la fourchette.
Ajouter le sucre et remuer pour "crémer " le beurre.
Ajouter un œuf à la fois et bien remuer.
Ensuite, mettre le chocolat Pralinoise fondu.
(Méthode utilisée: dans un saladier, carreaux de chocolat exposés sur une terrasse un jour de canicule = fonte spontanée au soleil ).
Incorporer la moitié de la farine tamisée et mélanger.
Ensuite, ajouter les figues sèches hachées, les figues fraiches écrasées en purée et les noisettes concassées. Remuer.
Mettre enfin le reste de farine et la levure. Mélanger puis garnir le moule aux trois quarts.
Puis enfourner à 200°C pour une douzaine de minutes, première partie de la cuisson.
Baisser le four à 160°C puis laisser encore une demie heure environ.


Le gâteau est très parfumé, peu sucré et avec du craquant sous les dents.
A déguster de préférence en altitude en accompagnement d'une randonnée en moyenne montagne dans les Alpes. L'occasion de redécouvrir les lapiaz du Vercors.


Mais que ramassent donc ces randonneurs avec autant d'ardeur malgré nos 1250 mètres de dénivelé? Du thé des Alpes. C'est une espèce protégée donc on ne cueille que pour une consommation personnelle : ce que la main peut contenir. Alors que le génépi est plus difficile à trouver, le thé des alpes est très répandu et vous serez sans doute furieux de savoir que vous avez fait une sieste cet été sur une touffe de thé des Alpes sans le savoir.


On l'utilise en tisane mais surtout en liqueur. Quarante fleurs dans un litre d'eau de vie donnent après 4 semaines de macération avec du sucre, une liqueur qui rappelle celle avec du génépi. Cette plante entre dans la composition de la Chartreuse verte.

5 commentaires:

  1. un mélange de savveurs délicieux !

    RépondreSupprimer
  2. Il contient de bonnes saveurs ton cake avec cette association de figue, de noisette et chocolat !
    Très belle soirée de ce vendredi,
    Bisous, Doria

    RépondreSupprimer
  3. Joli cake. le thé des Alpes est, je pense, ce que l'on appelle le thé d'Aubrac dans cette autre région, n'est ce pas ?

    RépondreSupprimer
  4. ah la chartreuse, une boisson de chez moi...

    RépondreSupprimer

 
Haut de page